Maçonnerie : réaliser une saignée dans vos murs

La crise sanitaire actuelle et mondiale a fait ralentir plusieurs choses et pratiquement tous les secteurs ont été touchés. Du coup, de plus en plus d’activités sont effectuées à la maison. Et bien sûr, les travaux de la maison par contre continuent toujours. Étant donné que personne ne peut venir pour les effectuer, il est nécessaire de le faire par soi-même. Le bricolage, la maçonnerie, l’électricité… Ce sont entre autres choses les activités à apprendre et à maîtriser en ce temps de confinement.

Faire une saignée

Maintenant que le temps n’est plus un obstacle, beaucoup de gens ont commencé à aménager leur chez-soi. Cela va sans dire, c’est non seulement un bon passe-temps, mais en plus cela peut être nécessaire pour un meilleur bien-être. Par exemple, ils remarquent que les câbles qui pendouillent au mur depuis sont non seulement dangereux, mais aussi peu esthétiques. Du coup, réaliser une saignée dans un mur pourrait être un bon projet.

Mais qu’est-ce qu’une saignée?

Il s’agit tout simplement d’un trou qui est fait dans le mur, qui est long et qui peut accueillir des câbles et des fils. Est-il possible réellement de le faire par soi-même? Oui, mais il faut prendre plusieurs précautions. Déjà, il faut être bien protégé : avoir un masque, des lunettes et des gants de protection. Une fois que c’est fait, il est possible de commencer étape par étape.

Respecter les normes

Une saignée ne doit pas se faire n’importe comment. Il y a des normes à respecter. Déjà, pour réaliser une saignée dans un mur, il faut identifier le type de mur. Cela va permettre de définir la profondeur de la saignée. Dans le cas où le mur est tendre, il est possible de faire une saignée de 3 mètres de long et de 3 cm de profondeur minimums et il en va de même pour la largeur. Pour commencer, il faut tracer la future saignée au crayon sur le mur et le rendre humide avec de l’eau. Il faut protéger le sol et les meubles avec des journaux ou une bâche. À l’aide d’une rainureuse, il suffira de suivre le tracé pour découper le mur. Ensuite, pour retirer l’intérieur de la découpe, il faudra se servir d’un marteau et un burin. Une fois que c’est fait, il va falloir dépoussiérer l’intérieur et installer enfin les câbles électriques. Pour finir, il faut couvrir la saignée de la colle et de plâtre, et lorsque c’est bien séché, il suffira de poncer.

Maçonnerie : comment réaliser un mur en parpaings ?
Une poutre IPN, qu’est-ce que c’est ?